Recettes

Chef Ambassadeur

Mallory Gabsi

Lorsqu’un collègue lui lance involontairement un seau d’acide au cours d’un bizutage, l’avenir de Mallory en cuisine est en péril. La perte de son œil suivi de 6 mois d’arrêt pour soins forgent son caractère et renforcent ses objectifs de carrière. Grâce à son mental d’acier et son amour pour la cuisine, Mallory devient chef de partie tournant au Sea Grill (2* à Bruxelles), fonction nécessitant une parfaite maîtrise de tous les postes dans un restaurant et prouvant donc sa grande maîtrise. Par la suite, Mallory rêve d’ouvrir son propre restaurant et entamer une course aux étoiles.

 

Demi-finaliste de la saison 11 de Top Chef, il a rendu fière sa maman, véritable fan de l’émission, qui l’a toujours encouragé à se réaliser malgré l’accident dont il a été victime. Bien qu’il soit jeune, Mallory n’a aucun complexe et s’est affirmé dans ce prestigieux concours afin d’être un exemple pour les jeunes et prouver qu’il ne faut jamais baisser les bras ! Il est le seul candidat de la saison 11 à évoluer dans un restaurant 2*, ce qui prouve sa rigueur. Il revisite des plats classiques, français ou belges, avec une affection particulière pour les poissons et les légumes. Sa cuisine est résolument tournée vers l’excellence et la précision de la grande gastronomie.

 

Du haut de ses 23 printemps, Mallory a su bluffer le jury et gagner le cœur du public avec sa bonne humeur et sa rage de vaincre. Convaincu de ses capacités techniques, le CIDEF a choisi ce jeune prodige de la cuisine pour porter haut les couleurs de la Volaille Française et devenir l’ambassadeur de cette nouvelle campagne. L’interprofession de la Dinde est persuadée que le « rayon de soleil » de l’avant-dernière saison de Top Chef saura valoriser la dinde et la réinventer pour des recettes exclusives. Quant à Mallory, il a choisi d’être ambassadeur de la dinde française puisque d’après lui « les français méconnaissent les atouts de la dinde. On l’oublie souvent ou on lui préfère le poulet. La dinde possède de très bonnes parties comme la cuisse, le sot l’y laisse, auxquelles on ne pense pas toujours. A mon tour aujourd’hui de sublimer cette viande, simple à cuisiner, et pas seulement pour Noël!»

Pour plus de recettes de dinde, visitez